“Bat’s, c’est de la dynamite !”

Suite à notre concert avec les Harmoniques, le 1er adjoint de Lambersart, Yvon Cousin, a publié sur son blog quelques lignes sur la soirée, dont ce passage dédié à Bat’s :

“Mouvaux s’est distinguée avec la trépidante chorale BAT’S. Finies les partitions et le statique avec un chef de choeur dont on ne voit que le dos ! Bat’s c’est de la dynamite, du pep’s.”

IMG_1466

Un autre retour sympathique d’un spectacteur :

“Encore bravo pour votre prestation Bat’s hier ! C’était top ! Vous dépoussiérez les chorales ! J’ai hâte de venir aux 10 ans !”

Bat’s au Millénaire (La Voix du Nord)

Retrouvez l’article que la Voix du Nord a publié suite à nos concerts à la Madeleine.

Bat’s au théâtre du Millénaire : humour, sérieux et bonne humeur

mercredi 15.02.2012, 05:22 – La Voix du Nord

 La troupe Bat's se produit en voix au fil d'une mise en scène à dominante drôle.
La troupe Bat’s se produit en voix au fil d’une mise en scène à dominante drôle.

N’étaient-ils que quinze choristes sur la scène du Millénaire pour exprimer « Bat’s dans tous ses états » ? Oui, les quinze chanteurs du groupe vocal de Mouvaux, Bat’s, étaient bien présents, sur la scène du théâtre du Millénaire, vendredi et samedi. Non, ils n’y étaient pas simples choristes, fervents interprètes de la chanson française, tant les expressions de visages et leur jeu relevaient d’une véritable mise en scène. Humour et sérieux mêlés dans les arrangements et la gestuelle ont déclenché une belle ambiance de bonne humeur dans le public.

C’est d’ailleurs ainsi que Joëlle Desagre, présidente de la troupe, rappelle les particularités des chanteurs a capella ou parfois accompagnés de percussions : « En répétition, les chants sont dirigés par la chef de choeur Annick Wauquiez. En concert, nous nous produisons sans partition et nous bougeons. Nous tenons à proposer une cohésion sans direction physique apparente. Chacun apporte sa touche dans la mise en scène et sait ce qu’il a à faire. » L’espace se trouve pleinement occupé. Les chants s’enchaînent laissant au public le soin de reconnaître Goldman, Zazie, Renaud… Ils provoquent l’irruption de Zorro… ce cavalier de la nuit. Ils suscitent l’émotion avec la coccinelle qui se fait piétiner au terme d’un canon de syllabes. Ils s’élèvent dans un Au clair de la plume, mes amis les mots pour se canaliser en un final Alléluia. Les voix se font instruments au service de la polyphonie, les chanteurs se font mimes et acteurs pour proposer un spectacle des plus vivants. • CORINNE LEMPEREUR (CLP)

Bat’s, à retrouver en concert le 30 mars à l’auditorium de Mouvaux et sur le site www.groupe-bats.com

Un stage ? Un peu plus d’infos sur Nord Eclair…

Quelques mois avant le week-end chantant que nous organisons, Nord Eclair a publié un article sur le sujet. Il ne manque plus que vous ! Alors cliquez ici pour vous inscrire !

Visualiser l'article sur le site de Nord Eclair

Bat’s dans le Métro pour la Fête de la musique !

Article de Métro sur la Fête de la musique avec Bat'sA l’occasion de la Fête de la musique, Bat’s a eu le droit à un bel article dans le journal Métro !
La Fête de la musique, c’est d’abord et avant tout ça. Se laisser aller avec la musique, déambuler et improviser une scène au détour d’une rue. Le groupe vocal Bat’s ne dérogera pas à la règle ce soir, dans les rues de Lille. “Nous sommes une quinzaine de choristes amateurs, explique Christophe Pennel, l’un des membres du groupe mouvallois. Notre truc, c’est la chanson française contemporaine. On y ajoute une touche d’expression scénique.”

Extrait de Nord Eclair sur le concert à l’auditorium de Mouvaux

Vendredi soir à l’auditorium, les Bat’s ont donné le coup d’envoi du 1er week-end consacré aux chorales. Dernier concert cet après-midi.

Les Bat’s, qui ont ouvert le bal, ont été à la hauteur de l’événement, séduisant les amoureux de chanson française. La quinzaine de membres a enchaîné pas moins d’une vingtaine de titres, dont un medley gospel. A capella, les interprètes ont réussi à faire vibrer l’assistance mêlant avec beaucoup de finesse chant et théâtralisation. La vie ne vaut rien d’Alain Souchon, Station mir de Bénabar, Je suis un homme de Zazie, Rouge de Goldman ou encore Monsieur de Thomas Fersen : autant de morceaux que les spectateurs ont pris plaisir à écouter voire même à fredonner avec le groupe lorsqu’il s’agissait d’airs indémodables tel le traditionnel Happy Day.